Sélectionner une page

L’utilité des comptes bancaires est de permettre aux clients d’effectuer ses transactions financières et de gérer efficacement son épargne. Mais de nos jours, dus à l’évolution de l’informatique, il en faut plus qu’un compte bancaire classique pour satisfaire les besoins des clients. L’e-banking ou la banque électronique ou la banque en ligne représente la solution qui peut combler les insuffisances des comptes bancaires classiques.

Histoire

Les banques britanniques furent les premières banques à utiliser le réseau téléphonique pour véhiculer des informations en ligne dans les années 80. En France, la première banque en ligne française a été créée en 1994 par la Compagnie bancaire (Groupe Paribas) : Banque Directe. Ce retard par rapport à l’Angleterre s’explique par le retard de l’arrivé de l’Internet en France.

Création et développement de l’e-banking

Les banques électroniques sont comme les banques classiques à la différence qu’elles proposent la plupart du temps plus d’offres que les banques classiques. Les banques existent depuis l’antiquité et avaient pour rôle de gérer les comptes des clients tout en préservant la confiance de ces derniers. Elles gèrent les moyens de paiement des clients ; elles servent d’intermédiaire entre les agents économiques qui financent les projets et ceux qui, à l’inverse, ont des besoins de financement pour réaliser leurs projets. Ensuite le client rembourse les frais des opérations par rapport aux taux accordés selon la nature de la banque.

Par ailleurs, beaucoup de clients n’étaient pas satisfait des opérations des banques classiques surtout les frais de remboursement qui étaient chers. Il fallait trouver une alternative suffisante pour pourvoir garder les clients et avec l’évolution de la technologie de télécommunication numérique, les banques électroniques furent créées et continuent de se développer. Ce sont des banques accessibles par Internet. Grâce à sa disponibilité, les clients ont accès à leurs comptes et effectuent les transactions qu’ils veulent ou recherchent des informations sur les opérations financières récentes. Les accès s’effectuent par un Guichet Automatique de Banque (GAB), par téléphone, par un ordinateur ou par un smartphone via Internet.

Statut juridique

Comme dit plus haut, les e-banks réalisent les mêmes opérations que les banques classiques et même plus. Ce sont des banques à part entière sauf que les opérations sont réalisées à travers Internet. L’article L311-1 du code monétaire et financier donne la définition suivante : « Les opérations de banque comprennent les services bancaires de paiement, la réception de fonds du public, ainsi que les opérations de crédit».

Le Code monétaire et financier gère les activités des banques en ligne. L’Autorité des Marchés Financiers (AMF) et l’Autorité de Contrôle Prudentiel (ACP) sont les autorités de tutelle dans le secteur bancaire, soumises aux règles de contrôle TRACFIN. Mais les activités liées à l’assurance comme l’assurance-vie sont dirigés par l’ORIAS. Celui-ci accorde un agrément aux intermédiaires financiers.

L’adoption des e-banks

Plusieurs raisons (personnelles ou non) poussent les clients à se tourner vers une banque en ligne. Nous pouvons citer entre autres les frais et les tarifs bancaires qui irritent le client et le sentiment d’être dépendant de sa banque et d’en être otage.

  • les frais et les tarifs bancaires : Malgré votre superbe relation avec votre banquier, il ne vous versera pas en retour les frais bancaires habituels. Les frais de gestion de votre compte ou encore les frais générés par l’utilisation de votre carte bancaire, les conventions de cartes et les conventions d’offres de découvert sont des frais et tarifs que vous continuerez de payer pour la banque. A cette liste de frais non exhaustive et difficile à négocier s’ajoutent les frais sur l’émission des chèques bancaires variant en fonction de la banque : l’envoie d’un chèque en recommandé, le retrait d’une somme dans un établissement bancaire différent du votre, réalisation d’un virement bancaire exceptionnel. Des personnes ne se rendent pas compte de ces frais mais ils réduisent quand même le budget du client.
  • le sentiment de dépendance : votre banque est au courant de la variation de votre budget (même avant que votre famille ou vos amis ne le sachent). Lorsqu’il (le budget) est réduit, elle vous propose des aides pour vous faire sortir de cette situation. Mais à une condition : vous devez vous souscrire à l’un de ses produits d’épargne. La banque peut vous proposer aussi de vous fournir une réserve d’argent à priori renouvelable. La proposition de la banque est la seule porte de sortie et vous êtes obligés d’accepter si vous voulez fuir les impôts dont l’échéance de paiement frappe à votre porte ou à cause d’une situation urgente et imprévue dont vous devez vous débarrasser. Au début, vous êtes satisfait de la banque. Mais au fur et à mesure que le temps avance et vous ne remboursez pas la totalité, les intérêts deviennent énormes et si vous ne respectez pas l’engagement d’épargne, votre banque se présente pour vous faire une autre proposition : celle d’augmenter votre réserve d’argent ou vous permettre d’obtenir un découvert plus énorme. Vous serez encore obligés d’accepter l’une des propositions et les endettements deviennent de plus en plus grands.

Les banques en lignes sont nombreuses et affichent des tarifs plus compétitifs que les banques classiques mais ne sont pas identiques. Elles varient en fonction de plusieurs facteurs et il est préférable de prendre du temps pour choisir votre banque. Pour faire un bon choix, vous devez :

  • Examiner les offres des différentes banques : pour être sûr d’avoir fait un bon choix, il faut prendre du temps pour examiner les offres de plusieurs banques en visitant les sites web de chaque banque. Vous pouvez aussi passer par les sites de comparateur de banque comme Nextbanq (le comparatif le plus utilisé) qui compare les offres des e-banks.
  • Demandez l’avis d’un proche : un proche qui a déjà souscris à une banque en ligne peut vous donner ses points de vues sur la banque auquel il s’est souscris.
  • Vous inscrire dans des forums : il existe plusieurs forums de discussion dans la catégorie des banques en ligne auquel vous pouvez vous inscrire pour lire les commentaires des autres participants, les analyser et même leurs poser des questions.
  • Demander l’aide d’un professionnel : vous pouvez demander l’aide d’un expert du domaine des e-banks. Ceci vous fera dépenser mais vous arriverez quand même à faire un bon choix qui vous sera avantageux.

Liste des banques en ligne

Voici une liste non exhaustive des e-banks localisés en France et leurs dates de création :

  • BforBank (2009) : en 2015, elle comptait 135.000 clients puis 165.000 en 2016 soit une évolution de 22%.
  • Boursorama (2004) : comptant 757.000 clients en 2015, elle regroupe en 2016, 977.000 clients soit une évolution de 29%.
  • Fortuneo (2000) : elle regroupait en 2015, 310.000 clients en Europe puis 600.000 en 2016 soit une évolution de 93%.
  • Hello bank (2013) : en 2015 en France, Hello bank avait 237.000 clients et 2,4 millions en Europe ; en 2016 en France, elle regroupait 284.000 clients et en Europe, 2,5 millions soit un taux d’évolution de 16%.
  • ING Direct (2000) : entre 2015 et 2016, le nombre de clients varia de 1.025.000 à 1.000.000 soit un taux de régression de 2%.
  • Monabanq (2006) : en 2015, Monabanq comptait 290.000 clients.
  • Soon (2014) : entre 2015 et 2016, le nombre de clients varia de 15.000 à 27.000 soit un taux d’évolution de 80%.

Les avantages d’une banque en ligne

Les conditions des e-banks ne sont pas les même mais elles offrent de nombreux avantages par rapport aux banques classiques.

  • Accès aux comptes de n’importe où et à tout moment : vous pouvez effectuer vos transactions quand vous voulez. Votre ordinateur, votre tablette ou le smartphone vous suffit pour gérer votre compte exclusivement sur le web et pas besoin de se déplacer.
  • Les frais bancaires sont réduits : les e-banks ont permis la révolution sur les tarifs bancaires. Les meilleures banques en ligne vous offrent gratuitement un compte courant ou même une carte bancaire et les opérations (la majorité) étaient gratuites. Mais les dépenses que vous réalisez sont par rapport aux cotisations dues à la carte bancaire. Ceci énervait quelques clients. Pour les satisfaire, des banques en ligne proposent des cartes gratuites ou à moitié prix par rapport aux banques traditionnelles.
  • L’utilisation de votre compte est plus souple : un autre avantage est la souplesse dans l’utilisation des comptes en ligne permettant un gain de temps et aussi une efficacité remarquable : vous pouvez effectuer toutes vos actions à travers votre espace client en ligne sans avoir besoin d’aide ; et s’il arrivait que vous ayez besoin d’une explication, les conseillers bancaires sont joignables par téléphone (numéro vert) ou par mail de 08 heures 00 à 22 heures 00 tous les jours ouvrables et de de 08 heures 00 à 20 heures 00 les samedis.
  • L’épargne est plus rentable : les e-banks ne proposent pas seulement un compte courant et les moyens de règlement associés mais aussi plein d’autres services comme l’épargne en ligne. Ces services offrent des retombées du modèle économique 100% en ligne. La différence entre la banque en ligne et la banque classique devient de plus en plus grande et remarquable à travers les supers livrets et les contrats d’assurance vie. Les supers livrets sont les livrets d’épargne en ligne avec une absence totale des frais par rapport aux livrets classiques ; les supers livrets ont un taux de rémunération trois fois plus bénéfique. Pour les contrats d’assurance vie, plus de frais de versement, arbitrages gratuits, existence des offres de bienvenue et les meilleures offres en ligne.

Les inconvénients d’une banque en ligne

Bien entendu, la banque en ligne ne regorge pas seulement des avantages mais elle dispose aussi des inconvénients. Voici donc les inconvénients d’une banque en ligne :

  • Perte de contact physique avec le personnel de la banque : en effet, avec la banque en ligne, il n’existe plus de contact humain avec le personnel ; même en cas de demande de renseignement, vous communiquerez avec les conseillers en ligne.
  • Impossibilité de faire un dépôt d’argent : les banques en ligne ne disposent pas d’agence ; ceci rend un dépôt d’argent impossible. Vous pouvez quand même effectuer un dépôt d’espèces à travers BNP Paribas et le Crédit Mutuel qui sont les agences respectives de Hello Bank et Monabanq. A part ces deux solutions, vous pouvez effectuer le dépôt à travers les services mandat cash d’un bureau de poste et les frais qui lui sont attribués sont payés par le client et non par la banque.
  • Critères d’admission plus sélectifs et stricts : pour ouvrir un compte dans une banque classique, il faut remplir certaines conditions d’entrée. Dans le cas d’une banque en ligne, les critères sont plus sélectifs et plus stricts. La plupart du temps, ce sont les personnes aisées qui arrivent à remplir ces conditions.
  • La sécurité sur le web de la banque en ligne : risque d’usurpation d’identité. Cependant le risque n’est pas plus élevé que dans un compte en ligne d’une banque classique et des mesures sont prises pour garantir la sécurité des données des comptes des banques en ligne.

Comment migrer d’une banque classique à une banque en ligne ?

Vous êtes déjà client d’une banque classique et vous optez pour une banque en ligne : c’est possible. Vous devez juste prévenir votre banque classique que vous voulez mettre fin à votre partenariat. Dans le document de démission, vous mentionnez pourquoi vous mettez un terme à votre partenariat par exemple les frais et tarifs bancaire dont vous êtes esclave ou autre. Vous pouvez utiliser un document que vous envoyez par email ou de manière formelle et physique.

En vous inscrivant dans une banque en ligne, elle vous propose le « switching service ». C’est-à-dire dans votre espace client, vous notez vos prélèvements actuels de votre compte bancaire. Après vous choisissez soit de faire le transfert vous-même de la demande de prise de compte, soit de laisser le service en ligne le faire à votre place.

Conclusion

En définitive, les banques en lignes sont une révolution des banques classiques. A travers cet article vous avez appris ce que c’est qu’une banque en ligne et pourquoi se tourner vers ces banques. Certes, ces banques présentent des inconvénients mineurs, elles présentent également beaucoup d’avantages profitables par rapport aux banques classiques.


Cet article vous a aidé ? Oui Non

Pin It on Pinterest