Ce n’est pas à propos d’argent.

C’est à propos de liberté.

Je pense que la richesse ne consiste pas à avoir beaucoup d’argent, mais à avoir beaucoup de choix. Autrement dit, que la vraie richesse se mesure par le temps que l’on peut vivre si l’on s’arrête de travailler. D’où l’intérêt des revenus passifs.

Nicolas Schmid, Fondateur de ILPLEUTDUCASH

MON HISTOIRE

Enchanté,

Je m’appelle Nicolas Schmid, j’ai 21 ans, permettez-moi de vous raconter mon histoire et comment je suis devenu l’entrepreneur-investisseur d’aujourd’hui, financièrement libre grâce à un portefeuille d’actifs grandissant chaque mois.

Je n’ai jamais vraiment su ce que je voulais faire comme métier. Petit, je voulais devenir professeur pour redonner l’envie aux élèves d’aller à l’école. Puis je me suis penché sur les nouvelles technologies et j’ai pensé à ingénieur.

En grandissant, j’ai pris conscience du chemin scolaire de la vie : travailler à l’école puis travailler dans une entreprise. Je me suis dès lors renseigné sur l’origine des plus grandes fortunes. J’ai lu beaucoup de livres dont Père Riche Père Pauvre, qui est sans aucun doute mon préféré, et j’ai découvert la notion de revenu passif, ou gagner de l’argent passivement. J’ai creusé mes recherches et j’ai découvert que l’argent ne tombe pas littéralement du ciel (comme la notion de « revenu passif » peut laisser croire), mais qu’il faut constituer des actifs. Un actif est un générateur de revenu passif. Autour de moi, mes proches ne me croyaient pas ; qu’un jeune de mon âge puisse toucher des revenus passifs… Ils me répétaient qu’il faudrait forcément des fonds à investir pour que l’argent se reproduise. J’ai alors établi une liste exhaustive d‘actifs à partir de tout ce que je trouvais sur Internet, dans les livres et dans les magazines. Surprise : je me suis rendu compte que l’on peut non seulement investir de l’argent, mais aussi du temps. Par exemple, faire de l’affiliation ne demande pas de capital à investir, mais un peu de temps pour mettre en place un système affilié sur Internet qui rapporte. J’ai donc sélectionné plusieurs actifs que je me sentais capable de mettre en place en parallèle de mes études et je me suis formé au travers de livres et de vidéos YouTube (erreur de ma part, car j’ai perdu beaucoup de temps en faisant ceci, or le temps est irrécupérable).

2016-2017.

À la sortie d’un Bac Scientifique, j’intègre une classe préparatoire ECS (Économique et Sociale voie Scientifique) dans l’optique d’intégrer une « Grande École de Commerce ». En parallèle, je lance deux boutiques de dropshipping et je fais de l’affiliation. Petit à petit, je gagne mes premiers euros en passifs (j’ai fermé une boutique de dropshipping depuis, dû à la fragilité des produits que je vendais et des problèmes liés). 

Je me souviens de ma première vente, je faisais un bowling avec des amis lorsque mon portable se met à vibrer dans ma poche : 20 € de commission grâce à un pare-soleil pour ordinateur vendu en affiliation. Autrement dit, sortie bowling offerte !

Je me suis réorienté après un an de prépa car j’étais écœuré du facteur chance en histoire-géographie-géopolitique ; apprendre 50 chapitres de 30 pages pour être interrogé sur une sous-partie d’un chapitre transversal le jour du concours…Non merci.

2017-2018.

J’intègre une école de management franco-américaine. Né aux États-Unis (à Détroit, pour les curieux), je projette d’obtenir un BBA américain en « Entrepreneurship » pour créer une entreprise dans le pays des opportunités.

J’anime mes business en ligne en y consacrant 1 heure par semaine, le week-end. Je me lance dans le trading de copie avec un capital de 250 €.

J’assiste à des cours de marketing délivrés par des professeurs d’universités américaines ; certaines techniques de vente que j’applique contribuent à augmenter mes bénéfices.

Je profite d’avoir mon propre appartement dans une grande ville pour louer ma chambre sur Airbnb en période de forte influence, et ma voiture sur OuiCar le week-end.

Dans le cadre du cursus scolaire de mon école, je réalise un stage en entreprise de 3 mois. Ce stage va être le déclic de ILPLEUTDUCASH. Je travaille à la réception le premier mois. Un véritable calvaire. Paperasse à n’en plus finir, tableaux Excel incompréhensibles et collègues méprisants. Conséquence : je ne suis pas motivé, pas fier de moi, pas heureux, je fais des erreurs, mes supérieurs me réprimandent et parlent de me virer. À ce moment-là, c’est moi qui veux démissionner. Mais j’étais dépendant de ce stage pour valider mon semestre. Et c’est là que j’ai compris la sensation que ressentent énormément de Français : la frustration d’être dépendant de son travail pour payer ses factures. Je ne peux que vous saluer si vous avez pu tenir ainsi jusqu’à maintenant. Bref, j’étais frustré de ne pas être rémunéré à ma juste valeur, j’étais réglé comme une horloge avec des horaires à respecter, pour faire des choses que je déteste, avec des personnes insupportables. Je me suis juré que ce serait la dernière fois que je me retrouverai dans un inconfort pareil. J’ai tout de suite réagi en m’appuyant sur les quelques business que j’avais lancé.

Dès mon retour à mon école, j’investi dans des formations en ligne, des séminaires et des conférences d’experts. Le fait de me former auprès de ceux qui ont réussi, propulse mes résultats au niveau supérieur.

Deux mois plus tard, mes revenus passifs couvrent mes dépenses : je suis indépendant financièrement. Mes proches me demandent comment je fais. Je leur montre, et les trois-quarts réussissent à atteindre des résultats plus que probants. (Les autres continuent à me dire qu’ils se lanceront demain…)

2019.

Je crée ILPLEUTDUCASH en repensant à ma mauvaise expérience de stage, pour accompagner celui ou celle se sentant dépendant de son travail, vers l’indépendance financière. J’ai enfin trouvé ma voie : la création d’actifs et leur démocratisation. Une bougie ne perd pas de sa flamme en allumant une autre bougie 😉. Dans mes formations, je vous donne toutes mes techniques, les plus efficaces et pérennes, que j’utilise encore actuellement. Pas de facteur chance, mes stratégies sont mécaniques : elles fonctionnent pour moi, mon entourage et elles fonctionneront pour vous, je vous le garantis.

Aujourd’hui, j’investi en bourse, dans l’immobilier, et dans des start-ups. En parallèle, je réponds personnellement aux clients de mes formations.

Nicolas Schmid

MES LIVRES FÉTICHES

MON EBOOK

Ces dernières années, j’ai découvert beaucoup de moyens de gagner de l’argent passivement. J’ai écrit ce recueil d’actifs 100 % GRATUIT pour les sceptiques qui ne sont pas encore convaincu qu’il est possible de gagner de l’argent en dormant. Au programme : 25 sources de revenus passifs. Chacune étudiée sous 5 aspects : son fonctionnement, sa pérennité, ses avantages, ses inconvénients, et un prélude de son mode d’emploi. Ça vous intéresse ?

Ces dernières années, j’ai découvert beaucoup de moyens de gagner de l’argent passivement. J’ai écrit ce recueil d’actifs 100 % GRATUIT pour les sceptiques qui ne sont pas encore convaincu qu’il est possible de gagner de l’argent en dormant. Au programme : 25 sources de revenus passifs. Chacune étudiée sous 5 aspects : son fonctionnement, sa pérennité, ses avantages, ses inconvénients, et un prélude de son mode d’emploi. Ça vous intéresse?

Pin It on Pinterest